mercredi 12 avril 2017

VACANCES A LA BIBLIOTHEQUE DIOCESAINE


LA BIBLIOTHEQUE DIOCESAINE 
SERA FERMEE DU VENDREDI 14 AVRIL 2017
AU LUNDI MATIN 24 AVRIL 2017.

Publication : Claude Tricoire - Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles

jeudi 6 avril 2017

Anthologie des théologiens de l'Antiquité

Anthologie des théologiens de l’Antiquité
Sous la direction d’Alain Le Boullec, Eric Junod
Paris, Le cerf, 2016. 457 pages.

Rome ne s'est pas construite en trois jours. La doctrine chrétienne non plus. L'Eglise telle que nous la connaissons aujourd'hui, organisée autour de trois confessions (catholique, orthodoxe, protestante), établie sur des dogmes et structurée par des hiérarchies, s'est bâtie sur plusieurs siècles animée par de nombreux  entre débats et de désaccords profonds mais animée pourtant d’une  volonté d'unité.

Ainsi d’Origène à Augustin, en passant par Ignace d’Antioche, Irénée de Lyon ou encore Basile de Césarée, sans oublier de grands noms comme Eusèbe de Césarée, Athanase d’Alexandrie, Cyrille de Jérusalem on parcourt en compagnie des auteurs le IIe siècle jusqu'au Ve du monde latin au monde hellénophone, de l'Orient à l'Occident. Et cette étude réunit les meilleurs spécialistes qui présentent des exemples significatifs de constructions doctrinales dans l'Antiquité chrétienne.

Ces débats qui dans l’Eglise des premiers siècles sont traversées par divers courants (doctrine arienne et manichéenne notamment, les questionnements sur la nature de Jésus,  une définition de la Trinité) nourrissent l'élaboration d'une théologie qui, par des voies diverses, a atteint en trois siècles sa maturité intellectuelle et spirituelle. C’est pendant cette période cruciale pour l’avenir de l’Eglise que se sont élaborés les principaux dogmes que l’on connaît aujourd’hui ; c’est pendant cette période que fut fixé le canon des Ecritures (de l’Ancien et du Nouveau Testament) pour l’Eglise catholique.

C’est dire combien les premiers siècles de notre ère ont certainement été ceux qui ont le plus marqué l'histoire du christianisme et combien nous sommes redevables à ces Pères et Docteurs de l’Eglise qui ont posé les premières pierres de l’Eglise telle que nous la connaissons aujourd’hui. Et c’est tout l’intérêt de  cet ouvrage de les met en lumière et de nous les faire connaître.


Présentation des l'auteurs
Eric  Junod, professeur émérite à la Faculté de théologie de Lausanne, ancien recteur de l'université de Lausanne. Alain Le Boulluec, directeur d'études honoraire à l'EPHE à Paris (chaire "Patristique et histoire des dogmes"), membre du LEM.



Publication : Claude Tricoire – Bibliothèque diocésaine d’Aix et Arles

mardi 4 avril 2017

Une étude sur Martin Heidegger

Heidegger : Le philosophe et le nazisme
In Le Magazine Littéraire
Numéro 576, février 2017.


Que faire de Heidegger ? A-t-il été nazi de bout en bout ? Si c’est le cas, jusqu’à quel point cette adhésion a-t-elle été le mobile de sa pensée ? 


Ce numéro du Magazine Littéraire s’attache tout particulièrement à un grand philosophe allemand du XXè siècle que fut Martin Heidegger (1889-1976) et de ses liens avec le régime nazi de Hitler. Avec la publication récente des Carnets noirs la polémique a été de nouveau ouverte.

"Il était public et notoire que le philosophe adhéra au Parti national-socialiste dès 1933 et qu’il fut élu recteur de l’université de Fribourg sous le IIIe Reich, avant de démissionner un an plus tard. Mais ses textes ne promouvaient nullement le nazisme. Et puis, comment tant de grands esprits auraient pu être charmés par une pensée potentiellement viciée ou dangereuse ? Comment en effet éluder l’empreinte majeure de Heidegger sur toute la pensée occidentale qui a suivi ? Le Magazine littéraire a posé cette question à des contributeurs de tous horizons, qui défendent à ce propos des positions diverses, contrastées, et parfois frontalement antagonistes. Il ne s’agit pas ici d’opposer les « pour » et les « contre », de seulement faire clignoter le déni dévot et le procès bien-pensant – plutôt de déployer le plus large champ de possibilités entre ces deux extrémités tant, si aveuglement il y a eu, il n’a pas de minces conséquences et doit être pensé."

Source : éditorial du Magazine Littéraire

Publication : Claude Tricoire - Bibliothèque du diocèse d'Aix et Arles.



lundi 3 avril 2017



LA PLURALITE DES MONDE

 
 
Chaque jour, la presses se fait l'écho de la découverte de nouvelles planètes hors de notre
système solaire. La probabilité d'une vie intelligente extraterrestre se fait de plus en plus forte.
 
Dans une telle hypothèse, qu'en serait-il de la religion et plus particulièrment notre Foi chrétienne ? Que deviendraient les rapports entre Dieu et l'Humanité et l'Incarnation de Jésus-Christ comment l'envisager ?
 
C'est sur ces questions que se penche le Père Jacques Arnould dans son dernier ouvrage. Avec un grand souci de clarté, il cherche tout d'abord à mettre ces problèmes dans leur contexte historique. Il retrace pour nous la question ancienne de la pluralité des mondes. Puis il expose une théologie au dimensions du Cosmos, en s'appuyant sur l'oeuvre du Père Teilhard de Chardin.
 
Unte telle réflexion interroge chacun de nous sur l'humanité et lui faisant découvrir une dimension nouvelle.
 
 
 

 

Jacques Arnould : Turbulences dans l'Univers, Dieu les extraterrestres et nous, Paris : Editions Albin Michel, 281 p.

vendredi 31 mars 2017

 

LISTE NOUVEAUTES BIBLIOTHEQUE DIOCESAINE

DE MARSEILLE - MARS 2017


Histoire

Philippe Blaudeau : Le Siège de Rome et l'Orient (448 - 536), étude géo-ecclésiologique, (Collection de l'Ecole française de Rome), Rome : Ecole française de Rome, 2012

Neal Blough : Les Révoltés de l'Evangile : Balthasar Hubmaier et les origines de l'anabaptisme,  Paris : Editions du Cerf, 2017

Sous la Dir. de Bruno Dumons, Vincent Petit et Christian Sorrel : Liturgie et Société, gouverner et réformer l'Eglise :  XIXe et XXe siècles, (Histoire), Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2016

Sylvain Gouguenheim : La gloire des Grecs : sur certains apports culturels de Byzance à l'Europe romane : Xe - début du XIIIe siècle, Paris : Editions du Cerf, 2017

Georges Minois : Richard Coeur de Lion, Paris : Perrin, 2017


Religions

Alain Moreau : Mythes grecs : 1. Origines, (Vérité des Mythes), Paris : Editions du Cerf, 2016

Alain Moreau : Mythes grecs : 2. l'initiation, (Vérité des Mythes), Paris : Editions du Cerf, 2016

Alain Testart : Art et religon : de Chauvet à Lascaux, (Bibliothèque illustrée des histoires), Paris : Gallimard, 2016


Théologie

Jacques Arnould ; Turbulences dans l'univers, Dieu, les extraterrestres et nous, Paris : Albin Michel, 2017

Lytta Basset : La Source que je cherche, Paris, Albin Michel, 2017

Pape François : Les Peuples, les murs et les Ponts, interwiew avec Antonio Caño et Pablo Ordaz, Paris : Editions du Cerf, 2017

Jean-Baptiste Lecuit : Le désir de Dieu pour l'Homme, une réponse au problème de l'indifférence, (Cogitatio Fidei), Paris : Editions du Cerf, 2017


Monde de la Bible

Sous la Dir. de Matthieu Arnold, Gabriella Aragione, Gilbert Dahan...[et al] : Joël 3 (2, 28 - 32),
(Etude d'Histoire de l'exégèse), Paris : Editions du Cerf, 2017

Chantal Reynier et Isabelle Reuse ; Lettres de Saint Paul aux Galates, aux Philippiens et à Philémon, (Cercle Biblique), Paris : Editions du Cerf, 2017

Jean-Louis Ska : Le chantier du Pentateuque (Le Livre et le Rouleau), Namur : Lessius, 2016


Philosophie

Marcel Conche : Nouvelles pensées de métaphysique et de morale (Encre marine), Paris : Les Belles-Lettres, 2016

Etienne Helmer : Diogène le cynique, (Figures du Savoir), Paris : Les Belles-Lettres, 2017


Spiritualité et Hagiographie

Sous la Dir. de Bruno Dumézil : Le dossier Saint Léger, (La roue à livres), Paris : Les Belles-Lettres, 2017

Bernard Mc Ginn : Maître Eckhart, l'homme à qui Dieu ne cachait rien, Paris : Editions du Cerf, 2017




 



 

jeudi 30 mars 2017

Mort et résurrection dans l'Antiquité chrétienne

Mort et résurrection dans l'antiquité chrétienne
Centre Histoire et Théologie de l'Institut Catholique de Toulouse
Paris, Parole et Silence, 2017. 213 pages


Dans le cadre des Rencontres des Recherches Patristiques Inter-universitaires, ont eu lieu en 2014 et 2015 trois rencontres sur le thème  du mystère pascal et de l’espérance en la résurrection :
1)   Mort et résurrection dans l’Antiquité chrétienne
2)   Entre passion et résurrection, la descente aux enfers
3)   Résurrection du Christ, transfiguration de l’homme.

        La première étude porte sur les interrogations que ce posaient les premiers chrétiens : que devenons-nous après la mort ? Qu’est-ce que la résurrection, quand et comment cela se fera-t-il ? Ces questions furent longtemps débattues dès le début du christianisme pour apporter une réponse cohérente. Et c’est à la lumière d’auteurs païens, d’auteurs chrétiens que la question de la mort, de la résurrection que les auteurs est abordée pour cerner un thème qui ne cesse de poser question depuis les origines

        De même on ne peut dissocier l'événement de la résurrection du Christ de celui de sa passion et de sa mort. Mais, lorsque l'auteur de la Première Épître de Pierre (chapitre 3, verset 19), comme d’ailleurs d’autres passages des Epitres de Paul,  évoque un étonnant voyage qui mena le Fils de Dieu auprès des esprits en prison, les premiers chrétiens n’ont cessé de se poser la question : comment interpréter cette “descente aux enfers” ? D’ailleurs cette question depuis l’époque des Pères de l’Eglise jusqu’aux théologiens d’aujourd’hui les croyants tentent de répondre à cette question qui fait partie du dogme ; en effet on retrouve cette affirmation dans le Symbole des Apôtres : «Il est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux.. »
        Le colloque organisé par la Faculté de Théologie de Lyon et l’Institut des Sources Chrétiennes a réuni des exégètes, des philosophes et des théologiens pour tenter d’apporter une réponse à cette affirmation de foi. En même temps ils ont essayé de voir quelles en étaient les implications théologiques et spirituelles en se situant dans le prolongement de la passion du Christ et sur l'horizon de sa résurrection.

        De même la dernière partie de cette étude se situe dans une réflexion plus pastorale et liturgique : qu’est ce que cela nous dit sur notre propre espérance après la mort, qu’est ce que cela implique dans la célébration des liturgies du baptême et des funérailles ?

Publication : Claude Tricoire - Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles


vendredi 24 mars 2017

La vraie gloire est ici de François Cheng

La vraie gloire est ici
François Cheng
Paris, Gallimard, 2015. 160 pages


Présentation du livre.

Un recueil de poésies de François Cheng dont il suffit de goûter le style et l’agencement des pensées que l’auteur nous offre.  Il suffirait presque se contenter de rester là en silence le livre à la main… sans rien faire d’autre et se laisser aller au gré de la musique des mots et des images qui nous viennent à l’esprit.

Il y a dans chaque livre de François Cheng un souffle de vie qui prend à la gorge. Sans doute parce que celui-ci provient d'une voix sans autre exemple. D'une voix qui éperonne la pensée, avec une acuité foudroyante et douce. D'un chant qui a depuis longtemps puisé sa force dans l'élan intérieur. D'une sagesse orientale qui transmue le fugace en élixir d'éternité. D'une écriture tremblée qui s'enracine à même la rosée. D'un exil qui dépayse jusqu'à la nostalgie.

Avec ce titre, qui a tout d'un énoncé manifeste, le subtil penseur du vide médian ose de déroutants alliages : l'âpre et la joie, le silence et la lucidité, la mort et les nuages, les oiseaux et les larmes, l'émoi et les étoiles... C'est qu'à force d'avoir mordu la poussière d'ici-bas, les mots n'en finissent plus de renaître. Des âmes errantes ou du phénix, on ne sait qui mène la danse. Mais il suffit de la splendeur d'un soir pour que l'univers entier résonne en nous soudain. Il suffit de la sincérité d'un seul cœur brisé pour que la fulgurante beauté nous délivre de la fragilité humaine :

« Car tout est à revoir,
Tous les rires tous les pleurs
Toute la gloire... »

Ce nouveau livre de François Cheng est tout à la fois celui d'un philosophe, d'un poète, d'un sage alerté qui ne craint rien, pas même d'affirmer que "La vraie gloire est ici"



Biographie de l'auteur
François Cheng est né en 1929 en Chine. Enseignant et traducteur de la poésie française en chinois, il a publié parallèlement plus d'une trentaine d'écrits en français - romans, poèmes, méditations, essais - dont Le Dit de Tianyi, L'éternité n'est pas de trop (Albin Michel) et A l'orient de tout (Poésie/Gallimard) et tout récemment De l’âme

Source : note de l’éditeur

Publication : Claude Tricoire -